moes07-COLLOQUE

Étude de la stabilité de représentation d’interfaces linéaire et non linéaire avec X-FEM

Nicolas MOËS
Institut de Recherche en Génie Civil et Mécanique (GeM), Nantes

L’approche X-FEM permet de représenter des discontinuités placées arbitrairement sur un maillage. Ces discontinuités peuvent être par exemple de type saut de vitesse de déformation sur une interface fluide-structure. Pour modéliser ce saut, on peut par exemple enrichir le champ de vitesse de manière à le rendre discontinu sur l’interface puis recoller les vitesses avec des muliplicateurs. Nous montrerons que le choix des multiplicateurs doit être fait avec soin pour éviter le bloquage de l’interface. Une autre voie consiste à enrichir le champ de vitesse sur l’interface avec un champ continu mais à dérivée discontinue sur l’interface. A nouveau, un soin doit être apporté sur la définition de l’enrichissement pour obtenir une convergence optimale. Les deux approches ci-dessus seront détaillées et comparées.


Laboratoire de Mécanique des Structures et des Systèmes Couplés - LMSSC