SINC Caractérisation des sources et contrôle du bruit

Cette technique permet la reconstruction du champ acoustique tri-dimensionnel à partir de la pression complexe mesurée sur une surface appelée hologramme, située dans le champ proche de la source. L’acquisition de nappes de pression complexe autour d’une source de rayonnement large bande est en soi un problème majeur qui peut être réalisée selon plusieurs techniques. Une première utilise une antenne comportant un grand nombre de microphones pour mesurer simultanément la pression en chaque point du maillage.

Le contrôle du comportement vibro-acoustique des structures industrielles reste un défi en raison notamment de la complexité des systèmes étudiés. L’une des solutions possible est de réaliser un contrôle à la source. Pour cela, la connaissance des sources d’excitation appliquées au système est fondamentale. Malheureusement, cette information est parfois difficile, voire même impossible à mesurer. Dans cette étude, nous nous intéressons à l’indentification indirecte des sources d’excitations mécaniques à partir de mesures vibratoires.

Pour modéliser le comportement vibratoire d’une source sonore, effectuer une analyse modale ou recaler un modèle d’éléments finis, il est indispensable de connaître expérimentalement la distribution de vitesse sur la surface de l’objet.

Les méthodes d'imagerie acoustique classiques sont généralement utilisées lorsque la source de bruit étudiée est placée en champ libre et s'avèrent inefficaces dans un milieu confiné. La méthode de complétion de données, basée sur la méthode des éléments finis de frontières, est une méthode générale qui peut être appliquée en milieu anéchoïque, mais aussi en milieu confiné. Le tracé de lignes de flux d'intensité active et/ou réactive nous permet de mieux comprendre les couplages vibro-acoustiques qui apparaissent dans de petits volumes.



Laboratoire de Mécanique des Structures et des Systèmes Couplés - LMSSC