Technique de réduction de modèle PGD en acoustique en moyennes fréquences

Au Cnam, Paris, le 14 décembre 2016 à 14h

Andrea Barbarulo
Laboratoire Mécanique des Sols, Structures et Matériaux (MSSMat),
Équipe Science et Ingénierie Numérique, CentraleSupélec, Châtenay-Malabry, France

Aujourd'hui, les outils de simulations numériques sont omniprésents dans l'industrie, que ce soit dans l'industrie aéronautique, aérospatiale, ferroviaire ou automobile. En effet leur utilisation limite la fabrication (souvent très couteuse) de prototype, et permettent ainsi de réduire les couts et d'accélérer la phase de conception d'un nouveau produit.

Dans le cadre des applications acoustiques, il est souvent recommandé de calculer la réponse sur l'ensemble de la bande de fréquences d'intérêt. Les outils de simulation numérique sur une bande de fréquences impliquent généralement plusieurs calculs à fréquences fixes. Même si c'est un moyen simple et naturel pour répondre au problème posé, une telle stratégie peut facilement conduire à des calculs énormes. Cela est particulièrement vrai dans la gamme des moyennes fréquences, où la réponse est particulièrement sensible à la fréquence.

Dans cet exposé, la PGD (Proper Generalized Decomposition) est appliquée pour trouver une représentation fonctionnelle distincte de la fréquence et de l'amplitude des inconnues de la TVRC (théorie variationnelle des rayons complexes) sur une bande de fréquences donnée. Ceci permet d'obtenir une réponse de haute qualité sur une large bande en moyennes fréquences, sans nécessité de discrétisation fine de la plage de fréquences considérées. En outre, la représentation PGD de la solution permet d'économiser une grande quantité d'espace en terme de stockage de données. Dans un second temps, la technique PGD a été étendue à la stochastique.



Laboratoire de Mécanique des Structures et des Systèmes Couplés - LMSSC