Solutions numériques pour la propagation des ondes élastiques en milieux complexes pour la sismologie

Au LMSSC, Cnam, Paris, le 19 janvier 2012 à 14H

Yann Capdeville
Chargé de Recherche CNRS, Laboratoire de Planétologie et Géodynamique de Nantes

Depuis l'échelle de l'exploration pétrolière à celle de la terre globale, les ondes sismiques sont la bases des principaux outils utilisés pour étudier le sous sol et les sources sismiques. Dans cet exposé, je parlerai de certaines des méthodes numériques utilisées pour résoudre les équations des ondes en milieux élastiques complexe en sismologie, comme la méthodes des éléments spectraux (SEM) et des limites de ces méthodes. Dans ce contexte, j'aborderais le problème liés aux hétérogénéités de petites échelles par rapport aux longueurs d'ondes. En effet, pour des méthodes comme SEM, le maillage hexaédrique des structures géologiques sur lequel elle repose est souvent impossible à construire ou alors il conduit à un coût de calcul prohibitif. Ce problème de maillage est actuellement un des défis important en sismologie.


Laboratoire de Mécanique des Structures et des Systèmes Couplés - LMSSC